Mon site SPIP

Tahoua

Le Centre Régional de Recherche Agronomique de Tahoua, est situé à environ 553 Km au Nord Est de Niamey.

Historique

Le Centre Régional de Recherches Agronomiques de Tahoua a été créé en 1991 par Arrêté N°086/MAG/EL/INRAN du 19 Juin 1991 dans le cadre de la décentralisation de la recherche agronomique pour mener ses activités dans les Départements de Tahoua et d’Agadez. Les différentes implantations sont :

Le Centre de Tahoua : composé d’un bloc administratif et des parcelles d’expérimentation d’environ 20 hectares ; La station de Konni : où se mènent la grande partie des activités de recherche sur 24 hectares de terres dunaires et 12 hectares de vallées ; La station d’Agadez : spécialisée en lutte biologique contre les ennemis et parasites des dattiers ; Le point d’appui de Kawara : à réhabiliter.

Mais le centre n’a pu démarrer ses activités qu’à partir de 1994. Il vient de bénéficier des infrastructures et des équipements dans le cadre du programme national de la recherche agronomique (PNRA), clôturé le 31 Décembre 1998.

Vocation

Au départ, le centre est créé pour une vocation agro-pastorale. Elle est aujourd’hui élargie aux cultures maraîchères compte tenu de l’importance de ces cultures dans le Département.

Les Activités de Recherches

Les activités de recherche au CERRA de Tahoua sont conduites aussi bien en station qu’en milieu paysan. Elles se font à travers cinq ( 5 ) grands programmes A savoir :

  Programme cultures pluviales ( PCP ) : Il s’occupe de l’identification des meilleures variétés adaptées à la zone, de la détermination des meilleures combinaisons variétés x fumure x densités, du suivi des parasites et de l’identification des meilleures méthodes de lutte sur le mil, sorgho, niébé, arachide et maïs ;

  Programme cultures irriguées( PCI ) : en plus des aspects abordés sur les cultures pluviales, il s’occupe de la gestion de l’eau pour les cultures de contre saison ( blé, maïs, oignon…) et une collection fruitière.

  Programme gestion des ressources naturelles ( PGRN ) : S’occupe de l’amélioration des techniques sylvicoles, par des essais de haies vives défensives et les régimes de coupe ; puis des enquêtes sur les espèces forestières disparues ou en voie de l’être et leur reconstitution dans un arboretum à Konni.

  Programme systèmes de production et transfert de technologie ( PSP/TT ) : S’occupe des enquêtes sur les systèmes de production, la conduite de tests en milieu paysan, l’installation des parcelles vitrines et la multiplication des semences.

  Programme amélioration de la production animale ( PAPA ) : ce programme qui s’occupe de la recherche sur l’élevage n ’est pas encore activité dans le Département de Tahoua ; mais il le sera bientôt avec l’affectation d’un chercheur.

Entre 1994 et 1998, les activités menées par le centre sont : • La mise en place des essais de haies vives défensives et d’un arboretum régional à Konni ; • Des enquêtes sur les espèces forestières disparues ou en voie de l’être dans le Département de Tahoua et de Zinder ; • La conduite des essais variétaux de toutes sortes, notamment de mil, sorgho, niébé et arachide en hivernage et de blé, maïs, oignon et tomate en contre saison ; • Les conduites des essais et tests en milieu paysans sur l’adaptation des variétés, la lutte contre les ennemis et parasites des cultures de la fumure et des techniques culturales ; • Des enquêtes sur les systèmes de productions dans la zone de Kalfou ; puis sur l’impact de la recherche dans les Arrondissements de Konni et de Madaoua ; • La multiplication des semences pour les besoins des Producteurs et des Services de Vulgarisation ; • La tenue de plusieurs ateliers de formation de nos partenaires et la mise à leur disposition des documents scientifiques dont tout récemment ( du 18 au 20 Novembre 1998 ), l’atelier sur l’harmonisation des technologies mises au point ou adaptées par les projets de développement ; • Entre 1997 et 1998 plus précisément, 157 tests variétaux ont été conduits en milieu paysans en collaboration avec les services de vulgarisation et quelques 16 tonnes de semences de plusieurs variétés de mil, 5 tonnes pour le sorgho, 7 tonnes pour le niébé, 3 tonnes pour les arachides, 2 tonnes pour le maïs et 10 tonnes pour le blé ont été produites pour le besoins de nos partenaires. • A noter aussi que les essais de toutes sortes se poursuivent. Toutes ces activités sont menées aussi bien par les Chercheurs en place que par les Chercheurs des autres centres de Maradi, Kollo et Niamey.

Les objectifs poursuivis par le centre sont :
  Concevoir et exécuter des programmes de recherche dans tous les secteurs du développement rural ;
  Coordonner et superviser toutes les recherches agronomiques entreprises dans le Département ;
  Contribuer à l’élaboration de la politique régionale dans le domaine de la recherche agronomique ;
  Contribuer au développement de l’information scientifique et technique et à la diffusion des résultats et produits de la recherche ;
  Contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population de la région par la prise en compte de leurs préoccupations et la traduction de celles-ci en thèmes de recherches ; mais aussi la mise à leur disposition des technologies appropriées pour la résolution des contraintes qu’ils rencontrent et les former en conséquence.

Les activités de recherche au CERRA de Tahoua sont conduites aussi bien en station qu’en milieu paysan. Elles se font à travers cinq ( 5 ) grands programmes A savoir :

  Programme cultures pluviales ( PCP ) : Il s’occupe de l’identification des meilleures variétés adaptées à la zone, de la détermination des meilleures combinaisons variétés x fumure x densités, du suivi des parasites et de l’identification des meilleures méthodes de lutte sur le mil, sorgho, niébé, arachide et maïs ;

  Programme cultures irriguées( PCI ) : en plus des aspects abordés sur les cultures pluviales, il s’occupe de la gestion de l’eau pour les cultures de contre saison ( blé, maïs, oignon…) et une collection fruitière.

  Programme gestion des ressources naturelles ( PGRN ) : S’occupe de l’amélioration des techniques sylvicoles, par des essais de haies vives défensives et les régimes de coupe ; puis des enquêtes sur les espèces forestières disparues ou en voie de l’être et leur reconstitution dans un arboretum à Konni.

  Programme systèmes de production et transfert de technologie ( PSP/TT ) : S’occupe des enquêtes sur les systèmes de production, la conduite de tests en milieu paysan, l’installation des parcelles vitrines et la multiplication des semences.

  Programme amélioration de la production animale ( PAPA ) : ce programme qui s’occupe de la recherche sur l’élevage n ’est pas encore activité dans le Département de Tahoua ; mais il le sera bientôt avec l’affectation d’un chercheur.

Entre 1994 et 1998, les activités menées par le centre sont : • La mise en place des essais de haies vives défensives et d’un arboretum régional à Konni ; • Des enquêtes sur les espèces forestières disparues ou en voie de l’être dans le Département de Tahoua et de Zinder ; • La conduite des essais variétaux de toutes sortes, notamment de mil, sorgho, niébé et arachide en hivernage et de blé, maïs, oignon et tomate en contre saison ; • Les conduites des essais et tests en milieu paysans sur l’adaptation des variétés, la lutte contre les ennemis et parasites des cultures de la fumure et des techniques culturales ; • Des enquêtes sur les systèmes de productions dans la zone de Kalfou ; puis sur l’impact de la recherche dans les Arrondissements de Konni et de Madaoua ; • La multiplication des semences pour les besoins des Producteurs et des Services de Vulgarisation ; • La tenue de plusieurs ateliers de formation de nos partenaires et la mise à leur disposition des documents scientifiques dont tout récemment ( du 18 au 20 Novembre 1998 ), l’atelier sur l’harmonisation des technologies mises au point ou adaptées par les projets de développement ; • Entre 1997 et 1998 plus précisément, 157 tests variétaux ont été conduits en milieu paysans en collaboration avec les services de vulgarisation et quelques 16 tonnes de semences de plusieurs variétés de mil, 5 tonnes pour le sorgho, 7 tonnes pour le niébé, 3 tonnes pour les arachides, 2 tonnes pour le maïs et 10 tonnes pour le blé ont été produites pour le besoins de nos partenaires. • A noter aussi que les essais de toutes sortes se poursuivent. Toutes ces activités sont menées aussi bien par les Chercheurs en place que par les Chercheurs des autres centres de Maradi, Kollo et Niamey.

Ressources Humaines

Chercheurs : 4 Techniciens de recherche : 3 Agents Administratifs : 2 Autres Agents (observateurs, manœuvres, chauffeurs, …) : 10


Accueil du site | Contact | Plan du site | visites : 491304

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos centres régionaux   ?

site INRAN réalisé par le CNF de Niamey dans le cadre du projet volontariat Francophone de l'OIF

Creative Commons License