Mon site SPIP

Fiche technique sur l’utilisation du sable ou de la cendre pour la conservation des graines de niébé en milieu paysan

1Baoua, I. 1Amadou, L., 1Bakoye, O., 2Baributsa, D., 2Murdock, L.L. 1Laboratoire d’entomologie Agricole Centre régional de la Recherche Agronomique du Niger (CERRA), BP 240 Maradi, Tél : +227 21 420 616 ; 2Département d’Entomologie, Université Purdue, USA. Contact : baoua.ibrahim@yahoo.fr
Les bruches Bruchidus atrolineatus (Pic) et Callosobruchus maculatus (Fabricius) sont les principaux ravageurs du niébé en stock. Selon des études réalisées au Nigeria (Caswell, 1981 ; Prevett, 1961 ; Booker, 1967) et au Niger (Alzouma, 1981 ; germain et al. 1987), des stocks entiers de graines de niébé peuvent être détruits au bout de trois (3) à quatre (4) mois de stockage dans les greniers traditionnels ou dans des sacs de jute. Au Niger déjà en 1981, les pertes annuelles imputables aux bruches ont été estimées à 30% de la production nationale soit plus 9 milliards de Fcfa (Alzouma, 1987). Pour la conservation du niébé, l’usage des pesticides est le principal recours des producteurs. Pourtant, la cendre et le sable qui sont des ressources disponibles partout, peuvent aider à conserver le niébé pour une longue période (Ofuya, 1986 ; Javaid et Ramatlakapela , 1996 ; Baoua et al., 2012),
PDF - 523.2 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | visites : 624574

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Conseils pratiques  Suivre la vie du site Fiches techniques  Suivre la vie du site Utilisation du sable ou de la cendre pour la (...)   ?

site INRAN réalisé par le CNF de Niamey dans le cadre du projet volontariat Francophone de l'OIF

Creative Commons License