Mon site SPIP

UNITE SEMENCIERE

L’unité semencière (US) est une structure d’appui à la Direction Scientifique (DS) de l’INRAN. Elle vise à produire et gérer les semences de base au sein de l’INRAN tout en contribuant à l’émergence d’un secteur semencier fonctionnel au Niger. Elle a été créé par Décision n°. 005/INRAN/DG/DEP/F du 16 juin 1998.

Responsable :Issoufou SALAMI ; Tel : +227-96885291 ou +227-90207154, +227-90207155. Email : salamiissoufou@yahoo.fr

Contexte

L’Institut a, depuis sa création en 1975, poursuivi la recherche entamée par l’IRAT sur les variétés des principales cultures du pays. Des variétés à haut potentiel de rendement ont été créées, mais dont la vulgarisation à grande échelle n’a véritablement pas bien suivie. Les mécanismes et outils mis en place par l’Etat notamment le programme céréalier national n’ont pas répondu aux attentes. Les besoins en semences des variétés suscités en milieu paysan par l’INRAN lors des visites commentées, des journées portes ouvertes, etc. restent peu ou pas du tout satisfait. Alors, l’idée de créer une structure qui répondrait à ses besoins tout en comblant efficacement le vide d’après le programme céréalier national est née vers la fin du projet national de la recherche agronomique en 1998.

En avril 2000, une réunion convoquée par le DS a permis à tous les intervenants sur la semence au sein de l’INRAN de s’accorder sur la nécessité d’une harmonie et de reconnaître l’utilité de créer l’US et de lui donner la pleine responsabilité dans la gestion semencière. Cette réunion a produit une esquisse d’un schéma de production contrôlée des semences dans les stations de l’institut.

En mai 2001, une rencontre entre les responsables de l’INRAN et le premier ministre a crée un contexte nouveau, notamment en autorisant à l’INRAN « de produire pour vendre ». De ce fait sur le plan semencier, l’US pourra non seulement mieux valoriser ses semences de base mais aussi se mettre sur le marché des semences de grande diffusion.

Ceci peut se justifier du moment que les privés organisés sur lesquels l’on comptait pour satisfaire les besoins nationaux en semence, n’avaient pas encore la technicité ou la surface financière pour produire les quantités nécessaires. Il est envisageable que l’INRAN se retire au fur et à mesure que le secteur privé se renforce ou que l’US évolue naturellement vers une entité autonome de production et de commercialisation, autrement dit une entreprise semencière privée .

Objectifs

Les objectifs assignés à l’Unité Semencière à sa création étaient de :

- Contribuer à l’installation d’un secteur semencier dynamique et durable au Niger
- Produire et diffuser les semences de bases des variétés performantes issues de la recherche
- Renforcer la capacité des acteurs semenciers privés et contribuer à la mise en place d’une législation semencière au Niger.

Activités conduites

Depuis, elle mène des activités portant sur :

- Production et diffusion de semences des variétés mises au point ou adoptées par l’INRAN ;
- Inspection des champs des multiplicateurs ;
- Analyses des semences pour la viabilité, la vigueur, l’état sanitaire ;
- Renforcement des capacités des acteurs semenciers privés.

Evolutions des quantités de semences produites depuis 2001

Comité technique de semences

L’institut dispose d’un comité technique de semences qui constitue en fait un conseil d’administration de l’Unité Semencière. Il est constitué des différents sélectionneurs des principales cultures, d’un pathologiste, d’un agronome, d’un agroéconomiste et du coordonnateur de l’Unité semencière et est présidé par le Directeur Scientifique de l’INRAN.

Ce comité oriente les activités de l’Unité Semencière et valide la gestion de la coordination.

Le domaine foncier exploitable de l’INRAN Il s’étale sur près de 700 ha situés stratégiquement dans tout le pays, ce qui permet à l’Unité Semencière de l’INRAN de produire une gamme variées de semences adaptées à toutes nos écologies. Le tableau ci-dessous donne en terme de superficies exploitables en système pluvial et irrigué le potentiel par station et point d’appui. Mais, l’Etat devait intervenir pour aider l’INRAN à protéger ce domaine, car il existe actuellement de part et d’autre, des velléités des populations riveraines sur ces terres, ce qui risque de compromettre à la longue toutes activités de recherche et de production de semences.

Quelques acquis sur la recherche variétale

En système pluvial La culture de mil La recherche agronomique a mis un accent particulier sur cette culture du fait de son importance dans les systèmes agricoles au Niger. Les premiers travaux de sélection ont porté sur l’épuration des variétés traditionnelles et ont conduit à l’obtention de 6 variétés ci-après :

- Moro P1 ;
- HKB P1 ;
- GR-P1 ;
- DG-P1 ;
- ANK P1 et
- BAZP1.

D’autres variétés sont obtenues à partir du croisement entier entre plusieurs autres variétés. Il s’agit de :

- P3 Kolo
- Haini Kirey Précoce (HKP) ;
- Haini Kirey (3/4HK) ;
- HKP3 ;
- CIVT (Composite Inter-Variétal de Tarna) ;
- H-80-10-GR (Hative Guerguera) ;
- T 18-L et ZATIB :

Deux composites ont été mis en place pour lutter contre les attaques d’oiseaux granivores tout en assurant des rendements en grains et en paille de mil élevés :

- Composite Aristé (CAR) ;
- Composite de mil Epis Violets (CEV).

D’autres variétés sélectionnées sont disponibles au niveau de l’INRAN sans toute fois être pour l’instant diffusé à grande échelle. Il s’agit de : CT3 (mise au point en 93), TRH1988 ;PV 4389 et PV4489 (mise au point en 1989) ; SRMT190, SRMT390, SRMT490, SRMT590 (mise au point en 1990), TRH9101 et TRH9102 (mise au point en 1991), TRH 9201, TRH 9202, TRH 9203, TRH9204, TRH 9205 et CT6 (mise au point en1992).

Les variétés de mil introduites sont rares .On peut citer le cas de SOUNA 3, un composite du Sénégal adapté aux zones de 600 mm de pluviométrie.

Cinq variétés diffusables et transférables aux producteurs ont fait l’objet de fiche techniques en 1998 (INRAN-ICRISAT, 1998). Certaines de ces variétés ont été classées par zone écologique.



Accueil du site | Contact | Plan du site | visites : 624474

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Activités de recherche  Suivre la vie du site Structures d’appui à la recherche  Suivre la vie du site Unité Semencière   ?

site INRAN réalisé par le CNF de Niamey dans le cadre du projet volontariat Francophone de l'OIF

Creative Commons License